Ikigaï : quelle est votre raison de vivre, votre mission de vie

Bonjour chères Femmepreneuses, avez-vous déjà entendu parler d’ikigaï ? C’est un mot japonais qui évoque ce qui fait que, pour vous, la vie mérite d’être vécue. C’est l’action, l’activité qui donne tout son sens à votre vie. Lorsque vous trouvez votre ikigaï, vous êtes heureuse et pleine de joie de vivre tout au long de votre chemin de vie.

 

Ikigaï : donnez du sens à votre vie

Ikigai hector Garcia

Le mot ikigaï vient de la région d’Okinawa au Japon. Iki veut dire la vie et Gaï signifie mission. Votre ikigaï sera donc votre mission de vie, ce qui vous donne envie de vous lever le matin.

Okinawa est l’une des régions du monde où l’on trouve le plus de centenaires. Cette longévité est particulièrement attribuée à leur régime alimentaire , mais ce n’est pas tout… C’est sans doute aussi parce qu’ils ont développé une aptitude extraordinaire à la résilience. Et quand on connaît l’histoire de cette île, on comprend qu’ils aient eu besoin de développer cette capacité pour s’en sortir (voir la bataille d’Okinawa).

En créant ce mot, les Japonais d’Okinawa ont défini l’essence de la vie. Cet essentiel qu’il vous suffit de trouver pour qu’à chaque étape de votre vie, vous ayez le sentiment d’être à votre place.

Oui, parce que l’ikigaï évolue avec vous.

Ce à quoi vous aspiriez à 20 ans a sans doute évolué avec vous, maintenant que vous touchez du doigt vos 70 printemps. Peut-être trouverez-vous une ligne directrice à tout votre parcours. Ou peut-être pas.

Si vous êtes du genre à toujours suivre vos envies, vous avez peut-être vécu plusieurs vies en une, parce qu’à chaque étape de votre vie, vous étiez à l’écoute de votre ikigaï.

Mais il se peut aussi que vous soyez passée d’une voie à l’autre, justement parce que vous n’aviez pas trouvé votre raison de vivre. Vous étiez en quête de votre ikigaï.

Ikigaï : la définition

Mais alors, comment savoir si on est sur la bonne voie ? Comment trouver le sens de sa vie en utilisant cette approche japonaise ?

Le pré-requis consiste à se poser cette question cruciale : qu’est-ce qui me rend heureuse ? Commencez par là. Laurie Santos, professeur de psychologie et de sciences cognitives à l’Université de Yale a réalisé une étude qui démontre que nous ne sommes pas vraiment doué quand il s’agit de définir ce qui nous rend heureux.

Bien souvent nous attribuons notre bonheur à l’argent, à la beauté, à la belle maison ou à la belle voiture que nous possédons, à notre travail. Mais en réalité, les études montrent que ce qui nous rend heureux c’est la gentillesse, le fait de passer du temps avec nos amis, notre famille. Le fait de se sentir utile ou de pouvoir disposer de son temps comme on le souhaite.

Et j’avoue que depuis que je suis à mon compte, que je peux gérer mon temps comme je le veux, je suis plus heureuse. Depuis que je fais un métier qui me passionne et me donne la possibilité de passer du temps avec mes amis et mes proches et de voyager quand j’en ai envie, je suis plus heureuse.

Et vous, qu’est-ce qui vous rend plus heureuse(eux) ?

Ikigaï les 4 piliers

Les 4 piliers qui vont vous aider à définir votre ikigaï sont :

1. Amour => Ce que vous aimez faire : qu’est-ce que vous seriez capable de faire sans compter vos heures, sans voir le temps passer

2. Besoins => Ce dont le monde a besoin : c’est ce que vous apportez au monde, comment vous répondez à un besoin extérieur précis

3. Argent => Ce pour quoi vous êtes payé : ce pour quoi les gens sont prêts à vous payer

4. Compétences => Ce pour quoi vous êtes doué : ce que vous faites très bien, ce que vous maitrisez, ce que vous avez étudié

Ikigai by Elisabeth kounou

Voici quelques formules pour résumer le schéma ci-dessus :

Amour + Besoins = Mission

Besoins + Argent = Vocation

Argent + Compétences = Profession

Compétences + Amour = Passion

Amour + Besoins + Argent + Compétences = IKIGAÏ

Donc si vous pensez avoir trouvé votre ikigaï, posez-vous ces questions ?

  • Est-ce que j’aime ce que je fais ?
  • Et est-ce que le monde a besoin de ce que je fais ?
  • Est-ce que je peux gagner ma vie avec ce que je fais ?
  • Et pour finir, est-ce que je suis doué(e) dans ce que je fais ?

Si vous répondez oui à toutes ces questions, alors il se pourrait que vous ayez trouvé votre ikigaï.

Auto-check

Peut-être que vous ne pouvez pas encore faire le grand saut et embrasser pleinement votre ikigaï. Pour différentes raisons : vous ne vous sentez pas prête à sauter le pas. Vous devez subvenir aux besoins de votre famille, donc vous ne pouvez pas prendre de trop gros risques financiers. Vous n’êtes peut-être pas sûre d’avoir trouvé votre véritable ikigaï.

Est-ce une raison pour ne pas faire le nécessaire pour trouver son ikigaï ? Non. Vous vous devez à vous même de commencer cette quête dès aujourd’hui. Vous pouvez le faire toute seule, en faisant des recherches sur internet. Ou encore en vous faisant accompagner.

En ce qui me concerne, je me suis fait accompagner par Shynleï. Ils ont une approche à la fois surprenante et super efficace. Ils m’on permis de trouver mon sens profond en partant de mes rêves. Premièrement, je savais ce que j’aimais faire : partager et transmettre. Ensuite, je savais ce dans quoi j’avais des compétences : la langue chinoise et le digital. Je savais aussi que ce que je faisais me rapportait de l’argent. Quant aux besoins auxquels je répondais, je pensais le savoir. Mais en approfondissant avec l’équipe Shynleï tout est devenu beaucoup plus clair.

C’est ainsi que j’ai compris que le besoin profond du monde, auquel je réponds, c’est celui de liberté (besoin de se libérer des carcans de la société, des limites imposées par les frontières).

Et j’y réponds en transmettant la liberté. À mes clients, à mes élèves… Liberté d’entreprendre dans un domaine qui vous passionne, liberté d’apprendre, liberté de voyager en faisant tomber les frontières, liberté de partager son savoir-faire, son savoir-être.

L’Ikigaï en action

Votre ikigaï sera donc un verbe. Vous pouvez le choisir dans la liste ci-dessous, ou rajouter le/les vôtre(s) :

  • servir
  • créer
  • faire plaisir
  • nourrir
  • procurer
  • enseigner
  • soigner
  • connecter
  • construire

Je vous invite à regarder le TedX de Tim Tamashiro, chanteur de jazz canadien qui parle brillamment de l’Ikigaï.

 

Conclusion

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce sujet me passionne. Parce que je suis convaincue que si nous trouvons tous notre ikigaï, nous serons tous heureux et épanouis. Et le monde ne s’en portera que mieux.

Alors, ma question pour vous aujourd’hui c’est : quels sont les verbes qui traduisent le mieux votre ikigaï aujourd’hui ?

Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L'un et l'autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Citation de Steve Jobs Cliquez pour tweeter.

Rêvolutionnez votre vie avec IKIGAÏ ❤️💜.

Trouver son ikigai Christine Vanbremeersch

À très vite,

Signature Lily Noir

Si vous souhaitez recevoir chaque semaine des conseils pour améliorer votre visibilité grâce au web, inscrivez-vous ici.

Formation gratuite au Marketing Amoureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.