fbpx

Les 5 erreurs à éviter pour réussir sur Facebook

5-erreurs-à-éviter-sur facebook

Les 5 erreurs à éviter pour réussir sur Facebook

 

Avez-vous créé une page Facebook pour votre entreprise ? Si oui, est-ce que vous l’entretenez ? Combien de mentions « j’aime » comptabilisez-vous ? 50, 1000, 10 000 ?

Si vos résultats sur Facebook ne sont pas à la hauteur de vos espérances, peut-être vous demandez-vous si le jeu en vaut vraiment la chandelle. Soit vous n’en voyez pas l’utilité, du coup vous n’y mettez pas tout votre coeur. Soit vous êtes découragé car vous y passez beaucoup de temps pour très peu de résultats.

Je sais ce qu’il vous faut… C’est un BON guide. Pour vous montrer comment faire pour optimiser votre page Facebook. Pour qu’elle vous rapporte… Enfin ! Eh bien… suivez le guide ;-).

Les 5 erreurs à éviter pour réussir sur Facebook

A mes débuts sur Facebook, j’ai fait des erreurs. J’avais l’enthousiasme du débutant mais également son immaturité. J’ai tout de suite créé ma page. Puis j’ai commencé à me poser des questions. Que vais-je bien pouvoir leur dire ? Comment le dire et à quelle fréquence ? Combien de fans vais-je avoir ? J’ai essayé différentes choses. J’ai fais des gaffes. Mais réconfortée par ces paroles de Théodore Roosevelt, j’en ai fait d’autres… « Le seul homme à ne jamais faire d’erreur est celui qui ne fait jamais rien. » [tweetthis]@femmepreneuse « Le seul homme à ne jamais faire d’erreur est celui qui ne fait jamais rien. » T. Roosevelt[/tweetthis]

Pour vous éviter de faire les mêmes erreurs, j’en ai compilé 5. Ce sont celles qui sont à mes yeux les plus graves.

1. Se focaliser sur le nombre de fans

Aaah cette fameuse course aux fans ! J’en ai été victime moi-même. On se dit que plus on a de fans et mieux c’est. Mais en fin de compte, c’est mieux pour qui ? Si vous avez 10 000 fans et que seuls une centaine répond à vos publications, cela ne représente qu’1% de vos fans.

Soyons généreux, voyons large ! Si sur les 10 000 fans, 1000 répondent régulièrement à vos posts… Pas mal, me direz-vous, on est à 10% de ratio. Mais combien parmi ces 10% s’inscrivent effectivement à votre newsletter ? Combien deviennent des clients ?

Vous avez compris ! Le plus important c’est le nombre de fans que vous arrivez à convertir en lecteurs réguliers de votre blog et plus tard en clients fidèles.

Votre objectif sur Facebook sera d’atteindre 1000 fans dans un premier temps. Pour asseoir votre crédibilité tout simplement. Mais ne vous arrêtez pas là ! Faites de ces 1000 fans des abonnés à votre newsletter. Ce n’est que comme cela que vous arriverez à optimiser le temps que vous passez sur Facebook, de telle sorte que cela vous rapporte… des visiteurs… des clients… de l’argent.

Avouez-le, vous n’êtes pas sur Facebook pour les beaux yeux de vos fans. Certes vous voulez les divertir et les informer. Mais au bout du compte, vous souhaitez les aider à résoudre un problème auquel vous avez une solution. Leur proposer vos produits/services : tel est votre objectif. Ne le perdez jamais de vue !

Tant que vos fans restent sur Facebook, considérez-les comme une base de donnée louée par Facebook. Ils deviennent réellement vos fans lorsqu’ils sont sur votre liste d’abonnés 😉 .

2. Négliger ses statistiques

L’une des plus répandues auprès de mes clientes. Et pour cause ?! C’est loin d’être l’aspect le plus sexy de notre business. Les chiffres… Les statistiques… Rien de plus barbant ! Et pourtant, c’est le nerf de la guerre.

Quand il s’agit de compter son chiffre d’affaires, nous sommes aux premières loges. Pour garder le sourire lorsque l’heure des comptes sonne, il faut apprendre à faire la grimace en amont, en mettant le nez dans les statistiques.

Celles qui nous intéressent sur Facebook sont :

  • le nombre de personnes engagées (likes, commentaires, partages)
  • le nombre de personnes atteintes par vos posts
  • quels sont les publications qui ont le plus de succès
  • combien de personnes visitent votre blog grâce Facebook
  • combien de personnes de visiteurs en provenance de Facebook s’abonnent à votre newsletter

3. Ne pas se fixer d’objectifs clairs

Pour arriver à suivre les bonnes statistiques, il est nécessaire de savoir ce que l’on veut. Créer une page Facebook pour le plaisir de la créer, n’a aucun intérêt. Posez-vous les bonnes questions :

  1. A quoi va me servir ma page Facebook ? (avoir des fans, des visiteurs sur mon blog, des clients, fidéliser une clientèle déjà acquise…)
  2. En quoi va-t-elle servir les intérêts de mon entreprise ? (va-t-elle me permettre d’acquérir de nouveaux abonnés, de nouveaux clients, développer mon chiffre d’affaires)
  3. Quel retour sur investissement est-ce que j’attends ? (entre le temps, l’énergie et l’argent que je dépense est-ce que je suis gagnante au final, est-ce que j’atteins mes objectifs)

4. Des statuts trop long

Vous savez enfin pourquoi vous avez créé une page Facebook. Vos publications sont fin prêtes. Vous avez du contenu à diffuser. De la valeur à leur apporter. Alors vous en faites des tonnes. Des publications de 10 lignes, avec des informations très utiles.

J’ai un scoop pour vous ! Moins vos posts sont longs, plus ils reçoivent de likes, de commentaires et de partages. D’après les recherches de Jeff Bullas, la longueur idéale serait de 40 caractères. Ces publications reçoivent 86% d’engagement en plus par rapport aux posts plus longs. Si vous êtes généreux en mots, vous pouvez aller jusqu’à 80 caractères. Vous obtiendrez toujours 66% d’engagement en plus que les versions longues.

On est même loin des 140 caractères de twitter. Allez à l’essentiel, vos fans ne vous en aimeront que davantage.

5. Être rasoir, ennuyeux

Vous êtes sur Facebook pour vous amuser, vous divertir ou vous informer. Vos fans aussi. Ne leur servez pas le même plat à chaque repas.

Variez le menu :

  • des photos de vous en train de travailler,
  • des citations,
  • des vidéos,
  • des articles,
  • des présentation de vos produits,
  • des jeux/concours,
  • des questions aux fans

Plus votre contenu sera varié, plus vous aurez de fans qui deviendront ensuite des clients fidèles.

Conclusion

Il est important d’être présent sur Facebook. Mais pour arriver à un résultant satisfaisant, il vous faut savoir exactement pourquoi vous y êtes. Focalisez-vous sur le plus important : la recherche de visiteurs/clients potentiels que vous convertirez en clients fidèles. Apprivoisez vos chiffres et ne perdez jamais de vue vos objectifs. Ne soyez pas rébarbatifs mais diversifiez vos contenus. Ce sont les bases d’une belle présence sur Facebook.

Aller plus loin…

Regardez 9 vidéos de la playlist ci-dessus pour réussir sur Facebook
 

1 Comment

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.