Comment faire pour être conforme à la RGPD ?

Bonjour chère Femmepreneuse,

Le 25 mai prochain, la fameuse Règlementation Générale sur la protection des Données rentre en vigueur. J’ai reçu de nombreux messages de la part de mes abonnées m’exprimant une certaine inquiétude quant à ce que cela change ou pas pour elles.

C’est vrai qu’on se dit que le gouvernement a plus à faire avec les mastodontes qui jouent au bandit manchot et tirent souvent le gros lot avec nos données personnelles –> Suivez mon regard… Mais quoi qu’il en soit, nous gérons tous des données personnelles, à partir du moment où nous avons un site internet, qu’il s’agisse d’un blog, s’un site vitrine ou d’une boutique e-commerce. Il nous faut donc être en conformité avec la loi, quelque soit la taille de notre entreprise.

Je vais donc vous aider à le faire en douceur grâce à cet article.

Être conforme à la RGPD en 3 étapes

Pour commencer, tout ce qui va suivre ne remplace pas le conseil avisé d’un professionnel (avocat, expert juridique). Cet article est écrit à titre informatif. Son utilisation et son interprétation se font donc sous votre seule responsabilité. (Bon, j’avoue, j’ai emprunté cette formule à un expert en la matière 😉 ).

Mon but ici est de vous faciliter la tâche afin que vous n’ayez pas à lire tous les articles qui ont été écrits sur le sujet pour vous mettre aux normes.

Etape 1 : Utilisez un générateur de Politique de confidentialité conforme à la RGPD

Et oui !!! J’en ai trouvé un, très complet qui fait le job admirablement bien. il s’agit d’un générateur créé par un cabinet d’avocats. J’ai d’ailleurs utilisé leur générateur pour réécrire mes CGU et ma Politique de confidentialité. Vous trouverez le générateur ici.

Etape 2 : Faites relire le document par un expert

Vous avez sûrement dans vos contacts un avocat à qui vous pouvez confier la mission de valider le document ainsi généré. Cela vous rassurera quant à la conformité du document généré et vous coûtera sûrement moins cher que de le faire écrire de A à Z. Si votre cas est tellement unique qu’il mérite un document entièrement personnalisé, ne lésinez pas sur les moyens. En cas de problème, l’amende sera sûrement beaucoup trop salée pour passer en douceur.

Etape 3 : Mettez un bouton d’acceptation de votre politique de confidentialité sur tous vos formulaires

A chaque fois que vous demanderez les coordonnées de contact d’un visiteur de votre site, pensez à bien lui demander son consentement pour ce que vous comptez faire de ses données personnelles :

  • Formulaire opt-in en échange d’un attrape-coeur (lead magnet : coupon de réduction, ebook, check-list…)
  • Page de contact
  • Bon de commande en ligne

Mon conseil

Prévoyez un petit bouton « J’ai lu et j’accepte… ». En effet, si un jour vous deviez être contrôlée, vous devrez prouver que tous ceux qui figurent dans votre base de données ont bien consenti à y être. Et surtout qu’ils sont d’accord avec l’utilisation que vous comptez faire de ces données.

Ce qui veut dire que tous ceux qui sont actuellement dans votre liste d’abonnés newsletter doivent à nouveau confirmer leur volonté d’y rester. Si vous ne faites pas cette démarche, vous êtes dans l’illégalité. Oui je sais, vous risquez de perdre un grand nombre d’abonnés.

Perso, je préfère voir cela ainsi. Cela me permet de faire comme un grand ménage de printemps. Seuls ceux qui sont vraiment intéressés par mon contenu resteront dans ma liste. C’est avec eux que j’ai envie de continuer à échanger. Une liste longue comme le bras, avec des abonnés silencieux… Est-ce vraiment ce que vous voulez ?

Comme disent les anglo-saxons : « Quality over quantity ! » La qualité prime sur la quantité.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.